NOTE D’INFORMATION  du 17 Juin 2002

 

J’accuse l’Etat !

J’accuse le Chef Suprême des Armées !

J’accuse la Cour Criminelle !

 

 

Le 16 et 17 juin 2002, la Cour Criminelle du tribunal de Djibouti a audiencier l’affaire du 7 décembre 2000, après 18 mois de Détention Arbitraire pour 11 policiers de la F.N.P.

 

Le 17 juin 2002, le procès inique de 13 policiers de la F.N.P ciblés et triés sur le critère sous-tribal ou proche du général Yacin Yabeh Galab, pour un prétendu coup d’état (complots et attentats), ce procès inique s’est terminé par des condamnations allant de 15 à 3 ans de prison ferme, sauf pour ABDOULNASSER AWALEH CKEICK, qui avait été inculpé, avec un mandat de dépôt du 13 décembre 2000, pour avoir rédigé le Communiqué de presse qui avait  été diffusé sur les antennes de la RTD le 7 décembre 2000 ;  son mandat de dépôt  n’a jamais été exécuté par le Parquet, et son incarcération à la prison de Gabode n’a jamais eu lieu.

 

Le fait  étonnant est celui d’apprendre que l’auteur ( lieutenant de police), l’auteur du Communiqué de presse n’a jamais été inquiété, pire encore la Cour Criminelle l’a acquitté et le même jour a condamné le policier qui avait tout  simplement lu ce Communiqué sur le ondes de la RTD.

 

Pratiquement tous les témoins ont reconnu leur participation active et qu’ils ont exécuté tous les ordres du Général Yacin Yabeh, dans la matinée du 7 décembre 2000.

 

Alors comment, la Cour Criminelle  va-t-elle justifier, va-t-elle motiver son Jugement à double vitesse, son Jugement condamnant onze policiers de la FNP, qui ont été arbitrairement maintenus et incarcérés, durant 18 mois,  dans la sinistre prison de Gabode, condamnant onze policiers de la FNP, qui ont simplement appliqué les ordres du Général Yacin Yabeh  tout comme tous les témoins policiers de la FNP.

 

Alors pourquoi, les avoir  maintenu injustement, arbitrairement en prison, puis les avoir condamné,  sans aucune preuves matériels, sans aucun des enregistrements radio effectués, du moins, par le Centre d’écoute des messages radio des Forces Armées, toujours à la disposition du Chef Suprême des Armées, pas même des photos ?

Alors comment savoir la vérité si ces enregistrements sont soigneusement camouflés ?

 

Ces enregistrements auraient pu être mis à la disposition de la Cour Criminelle, et versés dans les dossiers de la Cour Criminelle, pour permettre à la Défense de mieux comprendre le choix apparemment fondé sur des critères tribaux, pour inculper et garder en Détention Arbitraire, pendant 18 mois, que onze policiers de la FNP. 

 

La Ligue Djiboutienne des Droits Humains (LDDH) apprécie les plaidoiries  courageuses, malgré les menaces inadmissibles du Président Mohamed Warsama Président de la Cour d’Appel et Conseiller permanent de la Chambre d’Accusation, pour cette Affaire, la LDDH  apprécie les brillantes plaidoiries courageuses de Maîtres : WABAT – MOHAMED OMAR – FATOUMA – AIDID – FOULIE ; menaces inadmissibles consistant à mettre les cinq avocats à Gabode, s’ils continuent à mettre en cause la constitution de la Cour Criminelle avant même que la Cour Suprême ne se prononce sur cette même affaire.   

La Ligue Djiboutienne des Droits Humains déplore les méthodes expéditives, sans même permettre aux Accusés d’exprimer leurs sentiments, surtout après les réquisitions à tendance politique du Procureur Général et  juste avant que la Cour ne se retire pour délibérer, d’autant plus que la Défense avait insisté sur ce point.

 

La LDDH reviendra sur ce procès dès que la Cour Suprême sera saisi en Appel.

 

 

 M. NOEL ABDI Jean-Paul

 

 

 

 

Sur la durée des peines de condamnations à  la  prison ferme décidées à la hâte, et  sans base légale  par la Cour Criminelle sur « instruction » du Parquet

 

 

Nom                                                              Décisions CC                            Prévisions du PG

 

1 YACIN YABEH GALAB…………                15 ANS      …………………     20 ANS

2 NASRI ELMI MERANEH………...                 5 ANS    ............................     10 ANS

3 DAHER HASSAN AHMED.............              10 ANS   .............................    15 ANS

4 AHMED ADEN FADEN   dit       

   « AHMED NASSER » …………….               10 ANS     …………………..    15 ANS 

5 HOUSSEIN FARAH RAGUEH…..                 3 ANS       …………………..    10 ANS

6 HOUSSEIN ELMI GUELDON…                  10  ANS     .…………..............   15 ANS

7 MOUSTAPHA KHAIREH DAHER….           3 ANS         ……………………  10 ANS 

8 ABDOURAHMAN MAHAMOUD HERSI     3 ANS          ……………………  10 ANS

9 HASSAN DJAMA MERANEH dit

  «  ACKIR » …………………………                3 ANS      ……………………    10 ANS

10 MOHAMED MOUSSA GUEDI…...              6 ANS    ..................................10 ANS

11 ADEN ALI GUEDI…………………             6  ANS         ……………………. 10 ANS

12 DOUALEH EGUEH OFFLEH…….              4 ANS   .................................. 10 ANS

13 ABOUNASSER AWALEH CHEICK    acquitté         ……………………… acquitté

RETOUR AU MENU